France

Vous êtes ici

Elatus Era, efficacité confirmée sur septoriose et rouilles en 2019

Céréales
12.02.2020
Rouille jaune du blé : Résultats Elatus Era

Les essais Arvalis et les essais Syngenta 2019 confirment les performances d’Elatus Era sur septoriose et rouilles des blés.

Elatus Era, un fongicide céréales robuste sur la septoriose des blés

Vis-à-vis de la septoriose des blés, la performance d’Elatus® Era (fongicide céréales, utilisé pour protéger la dernière feuille des blés particulièrement contributrice au rendement) a été confirmée dans les essais Arvalis 2019 où cette spécialité fongicide fait jeu égal avec la nouvelle solution fongicide « triazole + SDHI » et permet un rendement préservé de 2 à 3 q/ha par rapport aux autres références du marché du T2. « Ces performances sur septoriose mais également sur rouilles font d’Elatus Era une solution fongicide prête à l’emploi particulièrement appréciée des agriculteurs » souligne Bertrand Moncomble, Responsable Technique Nord-Ouest chez Syngenta.

« Ces bons résultats se sont exprimés au cours d’une année avec une pression maladies modérée et plus tardive que les années précédentes et ont permis aux céréaliers d’atteindre de bons rendements » souligne Fabrice Blanc, expert technique fongicides céréales chez Syngenta.

 

Graphique extrait de la synthèse nationale 2019-20 d’Arvalis sur septoriose

 

Elatus Era, référence au T2 sur rouille brune

En effet, pour lutter contre la rouille jaune et la rouille brune des blés, Solatenol®*, une des deux matières actives de la spécialité fongicide Elatus Era est reconnu aujourd’hui comme le fongicide le plus performant et le plus persistant sur ces maladies.

Vis-à-vis de la rouille brune, les essais conduits par Syngenta depuis 3 campagnes montrent que l’application d’Elatus Era au T2 permet un rendement préservé de 3 à 4 q/ha par rapport aux autres solutions fongicides disponibles.  « Ce niveau de performance d’Elatus Era permet de l’utiliser sans rajouter de strobilurines, ce qui représente une économie fongicide » remarque Pascal Truillet, Responsable Technique Régional chez Syngenta. Au-delà de cette excellente efficacité sur rouille brune les agriculteurs apprécient également la longue persistance d’action d’Elatus Era (45 jours) qui permet de contrôler cette maladie jusqu’à la fin du cycle des blés dans les zones avec une maturité précoce comme dans le Sud.

Pour maîtriser la rouille jaune qui peut se développer précocement et qui devient une maladie préoccupante dans certaines régions comme la Bretagne (lire par ailleurs), Syngenta recommande de positionner un T1 efficace pour juguler les attaques précoces, en complément du T2 à base de Solatenol afin de gérer le complexe maladies septoriose/ rouille jaune / rouille brune.

Elatus Era, le fongicide performant et complet du T2

Les essais de la campagne 2019 confirment ainsi l’intérêt d’Elatus Era pour la protection des blés au T2, « c’est aujourd’hui la seule spécialité fongicide prête à l’emploi avec un haut niveau d’efficacité sur la septoriose et les rouilles » souligne Fabrice Blanc, expert technique national fongicides céréales chez Syngenta.

Afin de limiter le développement des résistances à la septoriose, Syngenta recommande de positionner Elatus Era tôt dans le cycle des maladies en l’appliquant au stade DFE, le stade clef du T2. « Un positionnement en situation curative sur une maladie comme la septoriose accentuerait le risque de développement des résistances à cette maladie » explique l’expert. Ce conseil fait partie des recommandations de la Protection Fongicide Responsable, démarche développée par Syngenta pour pérenniser les performances des principales familles fongicides. « Avec la réduction du nombre de matières actives fongicides disponibles sur le marché, il est prioritaire de maintenir les performances de celles qui sont autorisées » ajoute-t-il.

*SOLATENOL® est le nom de marque de la matière active benzovindiflupyr

 

> Pour aller plus loin :

 


Focus
La rouille jaune très préoccupante en Bretagne

« La rouille jaune est devenue en quelques années une maladie majeure à prendre en compte sur les blés en Bretagne, en particulier sur les zones céréalières de la bordure maritime nord et au centre de la région » souligne Tony Daniel, ingénieur conseil culture chez Syngenta en Bretagne. En effet, non seulement la rouille jaune est observée sur les variétés de blés sensibles à très sensibles (8 à 10 %) mais également sur les variétés tolérantes. Une situation qui s’explique par le contournement de la résistance variétale avec le développement de nouvelles races de rouille jaune appartenant à 2 groupes majoritaires : les races Warrior et les races Triticales. « Cette évolution est très rapide et en quelques années, des variétés « tolérantes » peuvent basculer de tolérantes à moyennement sensibles à très sensibles » observe l’ingénieur conseil.

Selon les diagnostics variétaux réalisés par Syngenta depuis 2 campagnes dans les différentes régions céréalières, 25 à 30 % des variétés de blés semées en Bretagne seraient en réalité très sensibles à moyennement sensibles à la rouille jaune.

« En Bretagne, la rouille peut occasionner des pertes de 20 à 30 q/ha » remarque Tony Daniel


Résultats Elatus Era au T2
3 q/ha préservés avec Elatus Era au T2

Sur orge, si le T1 est déterminant pour limiter le développement des maladies de l’orge, le T2 est indispensable pour contrôler le complexe maladies de l’orge. « Le bénéfice du T2 mesuré dans nos essais depuis 10 ans est de 9,7 q/ha » rappelle Luc Flamant.
Pour ce 2ème traitement, Elatus Era se présente comme la solution fongicide la plus performante avec un gain d’efficacité de 3 q/ha par rapport au prothioconazole solo grâce à un meilleur contrôle des maladies, préservant une surface verte plus importante.