France

Vous êtes ici

L'agronomie et les prévisions météo au cœur d'Avizio

Céréales
17.02.2020
Visuel : Comment Avizio prévoit les maladies des céréales ?

Evaluer le risque maladies à la parcelle à la fois avec les données agronomiques mais aussi climatiques.

8 critères agronomiques demandés pour utiliser Avizio

Avizio™ est un tout nouveau modèle de prévision des principales maladies des blés durs et des blés tendres. Pour utiliser ce modèle, l’agriculteur doit tout d’abord positionner sa parcelle sur une carte afin d’être géolocalisé pour permettre la récupération des données météo notamment. Puis, afin d’être au plus proche du risque maladies sur chaque parcelle, 8 critères agronomiques sont demandés :

  1. la variété de blé dur ou de blé tendre, car elle indique le niveau de sensibilité de la culture par rapport  aux différentes maladies foliaires.
  2. la date de semis : en effet plus un semis est précoce, plus le risque maladie est élevé.
  3. le précédent cultural qui fournit une information sur la quantité d’inoculum pour les différentes maladies. Ainsi les rotations blé/ blé sont propices au développement des maladies.
  4. l’ante-précédent.
  5. le travail du sol : un travail du sol (type labour) qui enfouit les pailles a un impact négatif sur la conservation de l’inoculum. La pression maladies est potentiellement réduite.
  6. le type de sol : les sols qui retiennent l’eau sont favorables à la multiplication des maladies.
  7. le potentiel de rendement de la parcelle, cela permet de calculer la nuisibilité potentielle, exemple si on estime la nuisibilité à 10 % du rendement, cela fait 10 q sur un potentiel de 100 quintaux ou 8 quintaux sur un potentiel de 80 q/ha.
  8. la superficie de la parcelle afin de calculer un bilan technico-économique.

 

 

Prévoir la nuisibilité des maladies des blés dès l’automne

A partir de ces données agronomiques parcellaires, Avizio calcule dès le semis, la nuisibilité potentielle des différentes maladies des blés, à savoir, le piétin verse, l’oïdium, les rouilles et les septorioses. Cette nuisibilité est exprimée en quintaux et en euros par hectare. Ces informations précieuses permettent aux céréaliers de préparer la campagne avec un programme fongicide adapté au risque potentiel en morte saison. C’est le module « nuisibilité » d’Avizio.

Suivre les maladies des blés pour positionner les fongicides

A la reprise de végétation (entre mi-février et mi-mars), le module « suivi climatique » va à nouveau utiliser les données agronomiques de la parcelle et intégrer les données météo de l’année (issues d’une station située sur la parcelle ou à proximité). L’agriculteur visualise alors à 10 jours à la fois le stade de développement de ses blés et le développement des maladies le cas échéant sur les différents étages foliaires des blés. En fonction du risque et des seuils de traitement, Avizio transmet alors à l’agriculteur des alertes de traitement pour le T1 puis pour le T2.  « Ces informations permettent aux agriculteurs de positionner avec précision les fongicides avant l’apparition des premiers symptômes avec la possibilité de moduler les doses en fonction du risque réellement encouru » observe Thierry Varraillon, responsable modélisation et analyses chez Syngenta.

 

> Sur la même thématique Avizio vous aide à construire votre programme fongicides céréales :