France

Vous êtes ici

Blés : adapter les traitements fongicides au Nord

Céréales
11.05.2021
Blés : adapter les traitements fongicides au Nord

Avec le retour des pluies et une végétation courte, la protection fongicide doit être adaptée pour maîtriser la septoriose.

Septoriose en vue sur les blés

Avec le retour des pluies, les modèles de prévision des maladies recommandent des interventions fongicides vis à vis de la septoriose sur les variétés les plus sensibles dans les bassins céréaliers du nord de la France. « Dans la mesure où la végétation est anormalement courte cette année et que le fonds de cuve septoriose est bien présent, le risque septoriose augmente car cette maladie pourrait progresser rapidement sur les étages supérieurs par effet de « splashing » et/ou avoir besoin de moins de pluies pour se développer » s’inquiète Bertrand Moncomble, Responsable Agroécologie Régional chez Syngenta dans la zone nord.

Adapter le choix des fongicides à la situation parcellaire

Dans ce contexte atypique, la première intervention fongicide doit être raisonnée et adaptée à la parcelle, en prenant en compte notamment le stade des blés :

  • Si les blés n’ont pas encore atteint le stade Dernière Feuille Pointante (DFP) , au seuil d’intervention du modèle de prévision des maladies, un T1 composé d’une association à base d’une matière active efficace sur la rouille jaune avec un fongicide multisite (pour limiter le développement des résistances) pourra être appliqué. Les doses de ce T1 peuvent être modulées en fonction du délai attendu jusqu’au T2 à positionner au stade dernière feuille étalée.
  • Si les blés ont atteint le stade Dernière Feuille Pointante (DFP) et, en l’absence de T1, le T2 pourra être avancé afin d’intervenir au début du cycle maladie.  Ce positionnement permettra une meilleure performance sur les maladies mais aussi la limitation du risque de développement des résistances.

Les atouts d’Elatus Era dans cette campagne atypique pour protéger les blés

Au cours de cette campagne atypique, l’adaptation du positionnement du T2 sera parfois nécessaire dans certaines parcelles. Pour que cette protection fongicide soit optimale, 3 critères seront déterminants :

  • la flexibilité : idéalement le fongicide choisi doit pouvoir s’utiliser du stade Dernière Feuille Pointante (DFP) jusqu’à Dernière Feuille Etalée (DFE). « Dans les essais pluriannuels conduits par Syngenta, Elatus Era) a montré un gain moyen de 1,4 q/ha » observe Bertrand Moncomble.
  • une longue durée d’action : Elatus Era offre une longue durée d’action, qui permet d’avancer le T2 tout en maintenant un haut niveau de performance durant toute la période sensible. Il faut en effet compter un délai de 7 à 10 jours entre le stade DFP et DPE
  • un large spectre : Elatus Era offre un très bon niveau d’efficacité sur les principales maladies que l’on peut rencontrer entre DFP et DFE : rouille jaune, rouille brune et septoriose.

« Elatus Era permet ainsi l’adaptation nécessaire au contexte très atypique de cette campagne » résume le Responsable Régional.