France

Vous êtes ici

Avizio, un bilan très encourageant en 2020

Céréales
01.07.2020
Avizio, un bilan très encourageant en 2020

L’OAD Avizio a permis aux agriculteurs de conforter leurs décisions de traitements voire de réaliser une impasse sur le T1 des blés.

4 000 parcelles de blé* suivies en 2020 par le modèle de prévision Avizio™

Pour sa 1ère année terrain, le modèle Avizio a suivi 4 000 parcelles de blé tendre et de blé dur sur 500 exploitations agricoles afin de prévoir le risque des maladies foliaires qui affectent ces cultures,  « un bilan très encourageant sachant qu’au final ce sont plus de 1 000 utilisateurs qui ont bénéficié de l’outil d’aide à la décision (OAD) » souligne Antoine Simon, responsable agronomie digitale chez Syngenta.
Une enquête réalisée auprès de 80 agriculteurs utilisateurs montre par ailleurs qu’Avizio leur a permis de conforter leur prise de décision (pour 85 %) et que 60 % d’entre eux ont ainsi pu réaliser une impasse sur le T1.
« Avizio répond aussi aux attentes d’une agriculture de précision plus économe en intrants » remarque Antoine Simon.

Très bonne fiabilité de la prévision sur septoriose, anticipation du risque rouille jaune

Les premiers retours qualitatifs sur Avizio et la fiabilité de la prévision des maladies (à confirmer dans les semaines à venir avec l’analyse quantitative en cours par Syngenta) révèlent une très bonne fiabilité de la prévision sur septoriose et sur rouille brune et une légère surestimation du risque rouille jaune. « En 2020, tous les modèles de prévision basés sur les prévisions météorologiques ont surestimé le risque rouille jaune, notamment dans la moitié nord de la France » observe Thierry Varraillon, responsable modélisation et analyses chez Syngenta. « Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer cette situation. La première est la moindre fiabilité des prévisions météo en partie due à la baisse du trafic aérien : en effet les prévisionnistes utilisent des données météo provenant des avions en vol pour détecter les cellules nuageuses et affiner les prévisions. Compte tenu de la situation exceptionnelle en 2020, ils n’ont pas pu se servir de ces informations et les prévisions ont été moins bonnes. La seconde hypothèse est liée au développement de variétés historiquement tolérantes à la rouille jaune qui deviennent sensibles. Nous intégrons ces éléments pour améliorer la précision du modèle Avizio sur rouille jaune mais la mise à jour des notes de sensibilité variétale par les officiels est assez longue, et il existe donc un décalage entre la mise à jour de ces notes et la réalité ».


Perspectives
Plus de maladies sur les blés et un module orge en 2021

*Avizio permet aujourd’hui de prévoir sur blé tendre et sur blé dur la septoriose, la rouille jaune et la rouille brune. Un module piétin verse est en test et Syngenta prévoit en 2021 d’expérimenter un module fusarioses.
Pour la campagne prochaine, sera lancé également un module de prévision des maladies des orges d’hiver (helminthosporiose, rhynchosporiose, rouille naine, ramulariose et oïdium).


Plus de fluidité et une application mobile en 2021

Syngenta a également prévu d’améliorer la fluidité de l’outil Avizio pour une utilisation encore plus facile. « Le nombre de parcelles suivies par Avizio étant de plus en plus important, nous allons faire évoluer nos puissances de calcul et parallèlement nous travaillons pour un affichage plus rapide des données » explique Thierry Varraillon.
Une application mobile Avizio est par ailleurs en cours de développement et sera disponible en 2021, « cette application mobile est très attendue par les agriculteurs » souligne Antoine Simon.