France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

La germination, à craindre pour les blés germés

Céréales
04.07.2017
Tour de plaine pour contrôler la qualité des blés

La pluie de la fin du mois de juin pose question, notamment dans les parcelles où les blés étaient arrivés à maturité.

Pour Arvalis, une humidité persistante sur les épis, combinée à des températures froides, peut dégrader l'amidon du grain, avec pour conséquence une diminution du temps de chute de Hagberg et une possible germination. Pour les blés des régions du nord de la Loire, pas encore matures, le risque est moindre. Les premières coupes de blé, dans le sud du pays, signalent une forte hétérogénéité. Une hétérogénéité construite, depuis le printemps, avec une succession de phénomènes climatiques extrêmes plus ou moins impactant selon la région, la variété et le type de sol.