France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Le Big Data, pour gagner du temps… et de la précision

Betterave
03.01.2017
Parcelle de betteraves à Chéry-les-Pouily

L’impulsion du projet Big Data a, chez Syngenta, déjà été donnée pour les céréales et le maïs. Il va prendre forme pour la betterave.

Le projet du Big Data, déjà enclenché pour les céréales et le maïs chez Syngenta, devrait prochainement prendre forme pour la betterave et la France y jouera un rôle essentiel. Il s’agit de récupérer toutes les données d’essais sur plusieurs années (sol, climat, comportement des différents hybrides…), de les analyser d’un point de vue statistique et d’utiliser des modèles spécifiques pour mieux caractériser leur comportement dans des environnements types. Objectif : gagner du temps dans le processus de sélection pour caractériser au mieux les hybrides et ce, pour chercher toujours plus de productivité. Les sucreries recherchent des variétés qui s’adaptent au contexte local de leur usine. Syngenta vise ainsi une spécialisation des hybrides et des itinéraires techniques pour tirer le meilleur de chaque génétique, dans toutes les situations données.