France

Vous êtes ici

Betteraves : le virus de la jaunisse grave est majoritaire

Betterave
02.11.2022

Le réseau d'épidémio-surveillance de l’ITB livre ses résultats 2022 sur la présence de jaunisse.

L'institut technique de la betterave, ITB, dresse le bilan de la situation jaunisse en 2022, grâce à son réseau d'épidémio-surveillance de 233 parcelles. 75 % des parcelles traitées aux néonicotinoïdes présentent des symptômes de jaunisse, avec en moyenne 2,9 % de la surface parcellaire touchée. Pour les parcelles sans néonicotinoïdes, avec un ou plusieurs traitements aphicides en végétation, 91 % présentent des symptômes, avec en moyenne 13 % de la surface touchée. Les premiers symptômes sont apparus dès le mois de juin dans les parcelles sans néonicotinoïdes, avec un décalage d’un mois dans les parcelles traitées, conformément à la durée de persistance de la matière active. L’institut précise que, même si la présence de néonicotinoïdes en traitement de semence n’a pas garanti l’absence de jaunisse, celle-ci a permis d’atteindre un niveau de protection suffisant. Les analyses de feuilles montrent que contrairement aux trois années précédentes, le virus de la jaunisse grave BYV (Beet Yellows Virus) est majoritaire sur tout le territoire sucrier.