France

Vous êtes ici

L’ITB analyse la maîtrise de la cercosporiose en 2021

Betterave
14.12.2021

L’institut technique de la betterave publie les résultats du suivi de son réseau d’épidémiosurveillance.

Une année marquée par une pression tardive des maladies foliaires, mais soutenue, en particulier pour la cercosporiose. Voici ce qui ressort des résultats du réseau d’épidémiosurveillance, publiés par l’institut technique de la betterave (ITB) sur son site internet. Plus forte que la saison passée, mais plus faible qu’en 2018, la présence de la cercosporiose a entraîné près de deux traitements fongicides en moyenne, dans 73 % des parcelles suivies. La première intervention a eu lieu au 20 juillet, dans 83 % des cas, « comme en 2020 » précise l’Institut. En revanche, la deuxième application s’est déroulée en avance par rapport à la saison passée, aux environs du 14 août. Les exploitations ayant effectué un troisième passage, l’ont réalisé le 29 août en moyenne. L’ITB évalue la pression « globalement maîtrisée puisque la gravité globale de la cercosporiose est restée inférieure à la note de 30 % », correspondant à la moyenne du pourcentage de surface foliaire touchée.