France

Vous êtes ici

Ne pas sous-estimer la toxicité de l’ergot des céréales

Céréales
28.07.2020
Ergot des céréales

L’ergot, présent sur céréales, est réglementé. Limiter sa présence reste une priorité.

Des symptômes d’ergot sont visibles dans certaines parcelles de seigle et de triticale. L’ergot est une maladie provoquée par le champignon Claviceps purpurea qui se développe au niveau des épis sur les graminées cultivées ou sur les adventices comme le vulpin, le ray-grass ou la fétuque. Parmi les céréales, ce sont le seigle, le triticale et le blé dur qui sont les plus sensibles. Viennent ensuite le blé tendre, l’orge et l’avoine. Les symptômes : apparition d’une masse blanchâtre puis noire violacée entre les glumelles. Si la parcelle est fortement touchée, l’enfouissement des sclérotes, par le labour ou tout autre travail du sol, reste le principal moyen de lutte. La présence de sclérotes, pouvant potentiellement produire des alcaloïdes toxiques pour l’homme et les animaux, est réglementée. Pour la consommation animale, elle ne doit pas dépasser 1 g/kg. Pour les semences, la loi tolère un maximum de trois sclérotes ou fragments de sclérotes pour 500 g de semences certifiées.

En savoir plus
Lutter contre les maladies des céréales