France

Vous êtes ici

Une source d’azote complémentaire grâce au Vixeran®

Biostimulants
07.10.2022
Une source d’azote complémentaire grâce au Vixeran®

Avec VIXERAN®, une solution bactérienne fixatrice d’azote, Syngenta accompagne les agriculteurs dans l’optimisation de la fertilisation azotée.

Le marché des engrais azotés sous très haute tension

La crise sanitaire avait déjà fait grimper le cours de l’azote avec la hausse du prix des transports, mais depuis le début de l’année 2022, le conflit entre l’Ukraine et la Russie a conduit à une véritable explosion du prix des engrais azotés. Par exemple, le prix de l’ammonitrate qui est une des formes d’azote très utilisée par les agriculteurs a augmenté de plus de 140 % en un an (à fin septembre 2022). Les agriculteurs s’inquiètent de cette flambée des prix et plus encore d’une potentielle pénurie si le gaz venait à manquer. Le gaz est en effet indispensable pour fabriquer de l’ammoniac préalable à la fabrication des engrais azotés.
Or, l’azote est un facteur majeur de production, il faut en moyenne 3 kg d’azote pour produire un quintal de blé.
Dans ce contexte très tendu, l’heure est plus que jamais à l’optimisation de la fertilisation azotée.


Le saviez-vous ?

L’azote constitue 78 % de l’air, cependant la forme N2 n’est pas assimilable par les plantes et doit être transformée avant de pouvoir être utilisée. C’est à ce stade qu’entrent en jeu les micro-organismes du sol. Certaines espèces comme les Azotobacters sont en effet capables de transformer le diazote (N2) sous des formes assimilables par les plantes.


VIXERAN®, une solution bactérienne fixatrice d’azote à action foliaire et racinaire

Le nouveau produit fixateur d’azote commercialisé par Syngenta est homologué, notamment sur céréales et maïs. « La bactérie Azotobacter salinestris qui le compose est une souche unique (CECT 9690) dont Syngenta est distributeur exclusif en Europe » souligne Victor Maignan, Expert technique national biostimulants, département technique chez Syngenta. « Elle a été sélectionnée par notre entreprise partenaire espagnole pour ses capacités à se développer au champ et capter l’azote efficacement. Cette bactérie synthétise l’enzyme nitrogénase qui se lie au N2 dans l’air et par une série de réductions produit de l’ammonium (NH4+) assimilable par la plante » précise-t-il.
L’originalité et la force de cette bactérie est qu’elle agit à 2 niveaux d’action : au niveau des feuilles où la transformation d’ammonium en acide aminé permet une valorisation immédiate par la plante et au niveau du sol où la transformation du NH4+ en nitrate (par les bactéries du sol) permet une restitution à la plante.
Par ailleurs, une enveloppe épaisse et résistante autour des bactéries offre une bonne adaptation aux aléas climatiques.

De l’azote en plus pour réduire et/ou optimiser les apports

Le VIXERAN® fixe l’azote de l’air, « c’est une source additionnelle d’azote pour améliorer le rendement de la culture, réduire les apports d’azote et/ou optimiser la fertilisation » observe Victor Maignan.
Projet européen chez Syngenta, VIXERAN® a bénéficié d’une force expérimentale conséquente dans des conditions météo et de fertilisation très différentes avec plus de 30 essais en Europe, 15 essais en microparcelles en France et 8 essais dans le réseau des agriculteurs Visio-Ferme*.
« Les résultats montrent que l’application de VIXERAN® permet de déplafonner le rendement ou peut compenser une baisse du 2ème ou 3ème apport d’azote avec un économie d’environ 30 unités par hectare sur une base de 200 unités » précise Victor Maignan.
Sur céréales, VIXERAN® peut être appliqué à partir du stade épi 1 cm et sur maïs à partir du 4-6 feuilles. « Les essais sur céréales ont montré que les applications au stade 2 nœuds étaient les plus efficaces » précise l’expert.
VIXERAN® se présente sous forme de poudre mouillable. Sa dose d’homologation est de 50 g/ha avec une application par an. Pour la compatibilité avec les produits de protection des plantes, il est recommandé de se renseigner auprès de votre conseiller habituel.

*Le réseau d’expérimentation Visio-Ferme rassemble des agriculteurs volontaires et motivés par l’innovation pour tester en grandes parcelles de nouvelles solutions techniques