France

Vous êtes ici

Succès en ligne et dans les vignes pour les biocontrôles

Biocontrôle
24.11.2020

Avec 320 participants, la Masterclass du Biocontrôle a confirmé l’intérêt de la filière pour protéger la vigne avec des biocontrôles.

Succès d’un webinaire inédit sur les biocontrôles

Dans un contexte de crise sanitaire et de confinement, la Masterclass du Biocontrôle organisée par Syngenta a réuni le 17 novembre dernier 320 participants qui se sont connectés pendant l’intégralité de la session pour s’informer sur l’intégration des biocontrôles dans les programmes de protection de la vigne et sur leur intérêt pour répondre aux enjeux de la transition agroécologiques. Un succès pour un évènement au format inédit, à la hauteur de l’intérêt de ces solutions complémentaires que le Ministère de l’agriculture entend développer fortement avec l’ambition d’atteindre 30 % de solutions de biocontrôle en 2030 pour protéger les cultures.
« Les solutions de biocontrôle vont devenir incontournables dans les itinéraires techniques des vignerons » a souligné en introduction de la conférence, Florence Louis, Directeur du développement des solutions alternatives chez Syngenta, « c’est pourquoi nous avons souhaité partager notre expertise dans ce domaine et communiquer de nombreux retours du terrain très encourageants ».

Efficacité prouvée des biocontrôles et rendement préservé

Le premier enseignement de cette réunion dédiée au biocontrôle est que ces solutions font désormais partie des programmes des vignerons. « En quelques années, nous sommes passés de l’expérimentation des biocontrôles en petites parcelles à l’intégration de ces solutions dans les programmes de protection du vignoble que ce soit en viticulture conventionnelle ou en bio » a observé Jean-Baptiste Drouillard, expert technique cultures spécialisées chez Syngenta. Tout au long de la conférence, de nombreux vignerons ont témoigné de l’efficacité de solutions comme Redeli®, FytoSave®/ Esdeaine™ ou encore Taegro®, en association, en particulier avec du cuivre, du soufre mais aussi des produits conventionnels à dose réduite pour protéger leur vignoble. Gilles Robert, Ingénieur Solutions Agroécologie chez Syngenta a partagé les résultats d’une expérience biocontrôle à grande échelle depuis 3 ans mise en place chez 16 vignerons dans le sud-ouest, « les producteurs ont intégré des biocontrôles dans leur programme de protection sur des parcelles allant de 2 à 10 hectares. Avec l’appui de la distribution, nous les avons accompagnés mais ce sont eux qui réalisaient les traitements. Les résultats sont très positifs : alors que 2018 et 2020 ont été des millésimes très marqués par une forte pression mildiou, 95 % du rendement a été atteint et cette stratégie a permis de diminuer les IFT de 20 à 40 % ». La nécessité d’un accompagnement technique pour intégrer les biocontrôles dans les programmes de protection et d’une réflexion plus globale a été observée par Lilian Bachellerie, consultant viticole indépendant, « si les biocontrôles ouvrent le champ des possibles en matière de protection alternative, le vigneron ne doit pas oublier son objectif de production ».

Les biocontrôles, un outil vers la transition agroécologique

Les différents intervenants de la Masterclass du biocontrôle ont tous pointé l’intérêt de ces solutions alternatives pour participer à la transition agroécologique avec des bénéfices reconnus pour le consommateur et l’environnement. Pour Denis Lapalu, Responsable du site de vinification des vins Georges Duboeuf dans le Beaujolais, « l’intégration des solutions de biocontrôle dans les programmes permet de réduire l’utilisation de produits conventionnels et donc de diminuer les IFT. Ce sont des outils particulièrement précieux pour nos vignerons pour respecter nos cahiers des charges et/ou accéder à la certification HVE mais aussi mieux gérer les résidus. Dans les programmes de protection, 40 % de nos vignerons ont désormais au moins un produit de biocontrôle ».  Samuel Masse, vigneron bio dans l’Hérault et Vice-Président du Conseil Européen des Jeunes Agriculteurs a quant à lui souligné « le bénéfice des biocontrôles pour réduire les doses de soufre et de cuivre et sécuriser les programmes de protection grâce à la stimulation des défenses naturelles de certaines spécialités comme le FytoSave/Esdeaine ». Pour le consommateur final, si le terme biocontrôle n’est pas encore connu, plusieurs vignerons de différentes régions viticoles interrogés pour la conférence ont évoqué la nécessité d’expliquer cette nouvelle approche afin de rassurer les clients sur les pratiques.

Les biocontrôles, incontournables demain pour la protection des vignes

La tendance est désormais inéluctable, les biocontrôles sont en train de s’imposer dans les programmes de protection : « ce sont les nouveaux alliés des plans de traitement » souligne le vigneron Samuel Masse, « ils offrent une ouverture vers le champ des possibles » précise Lilian Bachellerie, « nous attendons et nous espérons de nouvelles solutions pour aller encore plus loin » ajoute Denis Lapalu …les biocontrôles, qui n’en sont qu’au début de leur histoire semblent avoir un bel avenir devant eux !
Les solutions Biocontrôle Syngenta sont disponibles dans tous les vignobles auprès des distributeurs partenaires qui contribuent à l’accompagnement de l’utilisation de ces solutions auprès des vignerons.


Tendance consommateurs

Le rôle clé du territoire
Pascale Hébel, directrice du pôle consommation et entreprise du Credoc

« Avec la crise du Covid, l’attention portée par les consommateurs à l’alimentation a augmenté (+4 points) et sans surprise, les questions de santé sont plus que jamais au centre des préoccupations (+9 points). La consommation des fruits et légumes a augmenté alors que la consommation de viande et de produits ultra transformés a diminué. L’agriculture et l’alimentation sont revenus au cœur des besoins fondamentaux et la notion de territoire devrait jouer demain un rôle clé dans les choix de consommation alimentaire (+8 points pour la consommation de produits régionaux). L’agriculture apporte par ailleurs des solutions pour lutter contre les changements climatiques en préservant les ressources naturelles avec moins d’intrants. »
Source Enquête Credoc Tendances de consommation – Evolution 2019/2020


Ecoutez l'enregistrement de la Masterclass sous forme de podcast