Vous êtes ici

Share page with AddThis

Contrôle des pulvérisateurs : plusieurs méthodes disponibles

Règlementation
01.10.2010

La France n'a pas homologué de matériels de contrôle des pulvérisateurs. Seuls comptent la précision des mesures et l'agrément des entreprises.

 

Des matériels de mesure très précis

Les organismes ou les entreprises habilités à effectuer ces contrôles peuvent faire appel au banc de contrôle de leur choix. Le matériel qu’ils utilisent doit cependant disposer d’une précision de 2,5 %, ce qui signifie qu’il doit être capable de réaliser deux fois de suite la même mesure avec un écart de moins de 2,5 %.

L'accréditation ISO 17020

Les entreprises ou les organismes qui réalisent plus de 350 contrôles de pulvérisateurs par an devront, dans un délai de 5 ans, obtenir une accréditation par le COFRAC.

Buses montées ou démontées

Plusieurs méthodes de contrôle des pulvérisateurs étaient utilisées jusqu’à présent à partir de mesures effectuées, soit sur les buses montées sur le pulvérisateur, soit sur les buses démontées. Compte tenu de l’exigence de précision des mesures (2,5 %), certaines seront sans doute abandonnées. Un des matériels actuellement utilisé en France est le banc de contrôle mis au point par la société ITEQ ; il est homologué pour les contrôles en Belgique. Le système informatique du banc relié aux capteurs de mesures regroupe tous les points de contrôle. L’opérateur n’a plus qu’à "encoder" ses différentes observations. Les buses sont démontées, placées sur un carrousel et leur débit mesuré avec une très grande précision (précision de l’ordre de 0,5 %).

Vérification des matériels de contrôle et agrément

Les matériels de mesure retenus par les organismes ou les entreprises qui demandent leur agrément seront contrôlés par un Groupement d’Intérêt Public (GIP). C’est en fonction de l’avis du GIP que la préfecture de région leur délivrera ou non leur agrément. Les organismes et entreprises agréés seront ensuite soumis à un audit tous les 15 mois. Les agents qui réalisent les contrôles devront soit avoir acquis une expérience dans ce domaine, soit suivre une formation spécifique.