Vous êtes ici

Share page with AddThis

La faune sauvage dans les fermes Agéris

Bonnes pratiques
14.09.2012

Des inventaires de la faune sauvage mettent en évidence une faune sauvage nombreuse et diversifiée sur le réseau des fermes Agéris. 

Les inventaires menés par les Fédérations Départementales des Chasseurs (FDC) ont évalué la richesse des espèces des principaux mammifères (les micro-mammifères tels que mulots, campagnols n’ont pas été suivis ainsi que les chauve-souris) et d’oiseaux présentes sur les fermes, tout en prenant en compte la variabilité temporelle (période de l’année) et spatiale (diversité des milieux).

14 espèces de mammifères

Plus de 14 espèces sont régulièrement présentes sur les fermes Agéris : chevreuil, sanglier, lièvre, lapin de garenne, fouine, putois, belette, écureuil...
Chacune des espèces joue son propre rôle dans la régulation des populations : les belettes et les hermines sont des prédateurs spécifiques dont la population est liée à celles de leur proie alors que les renards et les fouines sont généralistes et contribuent à stabiliser les populations de petits rongeurs.

 

Des espèces d’oiseaux protégées

faucon crecerelle De nombreuses espèces d’oiseaux ont été inventoriées sur les fermes dont des espèces protégées :
• 10 espèces protégées au niveau européen.
• 60 espèces protégées au niveau national.
Sur une exploitation, 70 espèces ont été inventoriées, ce qui représente 12 % de l’avifaune métropolitaine. Ces espèces dépendent pour leur survie de plusieurs milieux à la fois : zones bâties, haies, zones boisées, prairies, plateaux, plans d’eau… En tant que carrefour d’habitats, les exploitations agricoles jouent un rôle fondamental pour leur survie