France

Vous êtes ici

Plan pollinisateurs, la liste des cultures non-attractives est connue

Bonnes pratiques
05.04.2022
Pollinisateurs et tournesol, un duo gagnant

En fonction de leur statut, attractive ou non pour les pollinisateurs, les cultures font l’objet de conditions de traitements différentes au moment de la floraison. 

Très attendue, la liste des cultures jugées non-attractives pour les pollinisateurs est parue le 24 mars. Elle comprend les céréales à paille (avoine, épeautre, orge, riz, seigle, triticale, tritordeum et autres hybrides du blé), les autres cultures céréalières (hors sarrasin et maïs), les graminées fourragères, la lentille, le soja, le pois, la vigne, le houblon et la pomme de terre. Cette dernière était encore sur la sellette il y a quelques semaines : soulagement donc pour la filière. Les traitements phytosanitaires sur cultures non attractives ne sont donc pas concernés par l’arrêté du 20 novembre 2021 : les applications durant la floraison, sur ces cultures, ne sont donc pas tenues d’être réalisées dans les 2 h qui précèdent le coucher du soleil et dans les 3 h qui suivent le coucher du soleil. Par défaut, toutes les cultures qui ne sont pas mentionnées dans cette liste sont, elles, considérées comme attractives et donc soumises à ces dispositions.

Pour en savoir plus : 
- Arrêté du 20 novembre 2021
- Arrêté du 24 mars 2022