Vous êtes ici

Share page with AddThis

L’innovation, la bonne idée qui facilite la tâche

Bonnes pratiques
05.02.2014

Au plus près des agriculteurs, utilisateurs de ses produits phytosanitaires, l’équipe stewardship de Syngenta s’efforce depuis dix ans d’identifier et de traiter les points de tension autour de l’environnement, la biodiversité et la sécurité des utilisateurs.

Parler d’innovation en agriculture évoque le plus souvent des laboratoires aux technologies de pointe ou des machines agricoles hautement sophistiquées. Mais l’innovation est avant tout une solution apportée à une problématique. Depuis 2004, de Heliosec à S-pac, l’innovation chez Syngenta, c’est la bonne idée qui réduit les impacts liés à l’utilisation de produits phytosanitaires.

Réduire les impacts, oui mais comment ?

L’équipe stewardship conduit cette mission en améliorant les pratiques d’utilisation de ses produits au travers de la formation des utilisateurs, d’un étiquetage clair et protégé contre la contrefaçon, du conseil sur l’organisation du travail et l’hygiène. Les équipements de protection collective, tels la cabine de tracteur ou le déflecteur pour semoir pneumatique, ainsi que les équipements de protection individuelle font évidemment partie de ces champs d’action où l’innovation ne s’arrête jamais.

Le levier d’intervention se situe historiquement au niveau des produits. L’innovation dans ce domaine permet, entre autres, de développer des substances actives plus ciblées, de passer de la poudre aux pépites pour diminuer les poussières, ou encore d’optimiser les emballages.

C’est d’ailleurs à ses emballages que Syngenta a apporté une mini-révolution qui a fixé de nouveaux standards. Le S-pac®, un bidon lancé dans le monde en 2008 et conçu pour limiter les possibilités de contact, enchaine les innovations futées, de la suppression de l’opercule à son bouchon cranté en passant par sa valve anti glou-glou. Les agriculteurs plébiscitent déjà ce bidon et nous le disent.