France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Un partenariat pour le petit gibier

Bonnes pratiques
10.01.2019
Champs de cipans

Syngenta et la Fédération des chasseurs de l’Eure ont financé 500 ha d’intercultures aux multiples intérêts agronomiques et faunistiques.

Le rôle des couverts d'intercultures

Couverture des sols, limitation de l’érosion, économies en fertilisants, enrichissements des sols en matières organiques, garde-manger pour les insectes et les pollinisateurs ou encore abri pour la faune sauvage… les atouts environnementaux des couverts d’intercultures ne sont plus à démontrer. Ces atouts participent à garantir un usage plus durable des solutions phytosanitaires.

Des actions de terrain concrètesLogo FDC 27

  • 5 mélanges sélectionnés, à base de moutarde, phacélie, radis, vesce, trèfles, sarrasin
  • Une destruction tardive pour maximiser le rôle protecteur du couvert (sol et faune)
  • Des panneaux de communication destinés à valoriser ces actions positives pour la biodiversité

 

 

 

 

Un atelier sur les couverts d’intercultures 

Illustration article FDC 27Fin Novembre 2018, un atelier a été animé par Julien Verzeaux de la société EJVN, agriculteur et docteur en écologie des sols. Une cinquantaine de personnes étaient réunies au lycée de Chambray dans l’Eure pour échanger sur ces sujets innovants. Un réel succès pour l’organisation de cette première édition.

 

 

 

 

Un engagement de longue date pour Agrifaune

Depuis le lancement du label d’interculture Agrifaune, Syngenta participe à sa promotion à travers des plateformes techniques et des opérations de communication. Depuis 2016, près de 8 000 Has d’intercultures Agrifaune (ou équivalent) ont été financés à travers toute la France. 

Ces investissements et l’engagement de Syngenta sur ces sujets s’inscrivent dans le plan de croissance responsable lancé en 2013.